jeudi 5 septembre 2013

Retour à la normal... enfin presque!

Et zou c'est reparti! Enfin... c'était reparti jusqu'à aujourd'hui... et oui, on se repose déjà pour cause de maladie! Merci le rhume de rentrée!

Mais la question que je me pose tout particulièrement, c'est : où sont donc passé les onglets? Ceux qui vous permettent de naviguer sur ce blog pour trouver ce que vous cherchez... Voilà! On s'absente quelques semaines et tout part à volo :)
Pour rattraper la chose (que je n'arrive pas à refaire apparaître...) j'ai ressorti les articles correspondants.

Reparlons de la rentrée... Quel est le programme?
Et bien c'est un très gros programme (pour moi) car je me lance à nouveau dans des recherches pédagogiques... une bien belle nouvelle pour moi, car ça y est, je me suis ENFIN frottée aux limites de la pédagogie Montessori. Bien sûr je connaissais ce qu'il se disait, notamment sur l'imaginaire, la peinture, être si strict... Et après des vacances avec apprentissages informels, cela n'a pas raté! Je vais reprendre une affirmation que j'avais lu sur un blog (décidément je ne note jamais mes sources) : la pédagogie Montessori manque un peu de sensualité. Voilà ce que j'ai ressenti pendant ces vacances.

Faut-il pour autant tout rejeter en bloc? 
Quelle chance cette vie à la maison : elle s'adapte au grès du temps, se transforme... Et laisse la place aux autres pédagogies. Alors voilà le programme : Montessori (of course) mais aussi un soupçon de Freinet, une bonne dose de Mason et un zeste de Steiner, (pour Reggio Emilia il me manque la place et les sous pour investir dans du beau meuble, et oui, je ne suis pas une commune à moi toute seule!) le tout dans une éducation toujours respectueuse et proche des sentiments.
Cela fait donc beaucoup de changement, moins de rigidité même si le contrat est toujours d'actualité (nous avons baissé à 3 activités par jours.) Pour le moment cela roule, c'est à dire que ma fille était très heureuse! Finir "l'école" plus vite pour ensuite passer à la vraie vie : cuisiner, peindre sur les vitres, créer un parcours de vélo, se promener loupe à la main en pleine forêt, observer si un pégase volait vers nous aux jumelles, créer notre pâte à modeler pour en faire des barbapapa... et nous ne sommes que jeudi!
Et au bilan, aucune "dispute" (plus des soupirs, de "râlages" et de plaintes alors que je trouvais les enfants hyper chanceux d'avoir la classe à la maison : bref mur d'incompréhension entre nous. A ce sujet, merci à la CNV qui m'a beaucoup aidé à gérer ces moments.) Car, oui, la chose était fréquente avant au sujet de la classe... surtout sur les activités suggérées et sur la durée. Bref, je finissais par avoir peur de dégoutter les enfants, le but étant tout de même d'apprendre dans la joie et le bonheur.

Depuis la rentrée, c'est la classe avec le sourire!
Les présentations sont toujours faites dans les règles de l'art! Et ma fille qui souhaite beaucoup de ma présence alors que les activités doivent être autonomes? Eh bien, zou, tant pis, je resterai à côté et au pire je jouerai avec elle et les activités (madame la marchande, j'aurai besoin d'une barre de 7...)

Très libérateur d'avoir fait exploser ce carcan... il reste la joie d'apprendre en utilisant l'esprit absorbant sans que mes enfants ne se bloquent!

A voir dans le temps...

Et les ateliers dans tout ça?
Par contre, les ateliers s'arrêtent! Moins de stress pour moi (familles qui viennent ou annulent au dernier moment, fabrication du matériel qui ne va pas assez vite pour l’accueil des plus grands...) J'arrête de vouloir en faire toujours plus. J'arrête de courir 2 lapins à la fois : je profite de mes 2 loustiques! Les ateliers se transformeront peut-être un jour en école, plus tard, quand ils seront grands... 

Bref. L'année scolaire 2013/2014 démarre à la COOL... Profitons!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire