lundi 31 mars 2014

Petite comparaison : Steiner et Montessori

Je reprend ici une comparaison entre les 2 pégogies Steiner-Waldorf et Montessori, faite par Susan Mayclin Stephenson. Les notes en italiques sont de moi.

Une école Waldorf aux USA

Similarités

. Les 2 pédagogies sont basées sur de nombreuses années d'expériences, avec tous types d'enfants, autour du monde entier. 
. Toutes 2 ont un grand respect de l'enfant en tant qu'être à la fois individuel, spirituel et créatif. 
. Ces 2 pédagogies visent à protéger l'enfant du stress de la vie moderne et utilisent donc un minimum de technologies telles que la télé et le pc.
. Toutes 2 proposent une éducation totale de l'être à la fois sur le plan spirituel, physique, mental et psychologique plutôt qu'en suivant un programme officiel de connaissances académiques.
. Toutes 2 donnent une importance toute première à l'environnement naturel, à l'absence de plastique, de façon à rester connecté avec la nature et les matériaux d'origines naturelles.
.Les 2 systèmes basent leur éducation sur les besoins des enfants car elles estiment ainsi rencontrer les besoins de la société. De ce fait, les 2 pédagogies ont été écartées par le nazisme durant la 2nde guerre mondiale car elles refusèrent d'enseigner leurs idéologies.
.Les écoles de ses 2 pédagogies diffusent une grande variété d'activités artistiques, musicales, de danse et de théâtre à tous les âges. 

Classe Montessori à la maison


Les différences 

Programmes et contenus

Steiner-Waldorf
Les connaissances académiques ne sont pas enseignées avant l'âge de 7 ans. Au jardin d'enfant, les journées sont remplies par des créations, des célébrations de fête, des contes. L'imaginaire est prédominant. 

Montessori
À l'opposé, la pédagogie Montessori est remplie de matériaux basés sur le réel et le vrai travail tels que les soins de soi et de l'environnement (cuisiner, laver.) C'est plus tard que la doctoresse introduisit les matières académiques, à la demande des parents.



Méthode

Steiner-Waldorf
Le statut du maître est plus traditionnel. Au jardin d'enfant, les activités ont lieu avec un adulte leader qui explique. Plus encore dans les niveaux supérieurs où l'enfant écoute le maître. (A noter que ce dernier ne possède pas de manuel sur lequel s'appuyer pendant ses cours. A lui seul de rendre le contenu attrayant.) Les niveaux regroupent des enfants du même âge. Les adultes suivent très souvent les groupes du jardin d'enfant au niveau collège. 
L'art est exploité au coeur des enseignements académiques (allez voir les alphabets dessinés par les enfants de ses écoles!)

Montessori
La sociabilité est plus proche de la réalité avec des groupes d'âges mélangés comme les 3-6 ans et les 6-12 ans. Les leçons sont données aux enfants un par un. Et souvent c'est un autre enfant qui instruit un autre. L'enfant apprend les gestes exacts à réaliser selon le matériel.
Le choix de l'activité et du moment de sa réalisation est laissé à l'enfant, sous la direction de l'adulte qui peut parfois intervenir en le guidant.
La concentration est très profonde puisqu'elle est strictement respectée par les autres enfants.  

Imagination
Peinture wet on wet de toute beauté! 

Steiner-Waldorf
Le jeu et la fantaisie constituent la part de travail de l'enfant et interfère dans la façon dont va intervenir l'adulte : histoires fantastiques racontées par l'adulte (et non pas lues afin d'être plus vivantes). Les enfants peuvent utiliser le matériel comme ils le souhaitent.  

Montessori
La part imaginative de l'enfant est laissée aux activités artistiques. Le monde réel étant une création à part  (la doctoresse était pratiquante) l'enfant est introduit dans toutes ses variations. 
Le mot "travail" est utilisé à la place de "jeu" par respect de l'individu et est autant considéré qu'un travail d'adulte. 

En conclusion, mon petit mot personnel
L'auteur de ce texte, que j'ai tenté de traduire, l'avoue elle-même : en tant qu'éducatrice Montessori, elle ne peut qu'être parti pris... Cela dit, elle a eu l'occasion d'intervenir en écoles Waldorf.

Je voudrais donc ajouter quelques informations. En pédagogie Waldorf, on omet souvent l'importance des rythmes dans la méthodologie. Par exemple, les chants et les contes sont travaillés entre 2 et 4 semaines avant de passer à un autre. Personnellement je trouve cette idées révolutionnaire par rapport à notre vie moderne où on doit voir le plus de choses possible. Les enfants vivent intensément. Les fêtes de l'année sont sublimées. Et tout comme en Montessori, les enfants sont invités à participer à l'élaboration des repas et autres tâches du quotidien...
A noter aussi que l'âge tardif d'enseignement académique a une raison. L'énergie de vie de l'enfant doit être utilisée pour sa croissance et son développement. L'apprentissage ne doit pas interférer avec ces forces. Détournées elles ne rempliraient pas à 100% leurs fonctions ce qui pourrait laisser des dommages physiques et psychiques plus tard. C'est pourquoi la lecture n'est abordée qu'après les 7 ans (dernière chute des dents de lait.)


Pour moi, la grande différence entre ces 2 pédagogies au stade des moins de 7 ans, sont leurs point de vue sur le jeu et l'imagination.

Du côté de Montessori, peu de place pour le jeu (le matériel n'a qu'un seul usage) alors que pour Steiner, cette manifestation de l'enfance possède une source divine (dans le sens où le jeu permet la création du future adulte) qu'il faut absolument respecter. 
Alors que l'imaginaire est l'axe principal d'échange dans les écoles Steiner, il est hors de question de perdre l'enfant dans le non réel pour Montessori, où les histoires lues seront donc principalement celles de notre monde (comme la collection des Martine.)


... A savoir que nos deux pédagogues ont vécus à la même époque. Maria Montessori était docteur en médecine et anthropologue. Rudolf Steiner lui a connu une enfance très spirituelle et a beaucoup écrit sur ce thème. Ce qui explique sans doute leurs directions si différentes...



Irréconciliables? Je ne pense pas!

7 commentaires:

  1. Cet article tombe à pic...j'ai eu une grande discussion avec des amis sur ces pédagogies et sur l'éducation nationale. ..ce fut très difficile à justifier et expliquer. Ai je le droit de mettre ton post en lien sur mon blog? Que penses tu de l'absence de jeux libres en montessori, je n'arrive pas à me situer par rapport à ça. .. merci

    RépondreSupprimer
  2. Oui partage! Cite simplement la source avec un petit lien :)
    En ce qui concerne l'absence de jeux libres en Montessori, je me recale dans la maison des enfants en 1907 : l'école avait été commanditée par les propriétaires d'immeuble car les enfants traînaient autour... il fallait donc les occuper!
    C'est pour ça que les jeux manquent dans la méthode. Pour avoir sa maison des enfants gratuitement, Maria Montessori devaient les "éliminer".
    Ensuite je n'ai rien trouvé à ce sujet dans ses écrits. A l'époque le jeu libre devait être tellement naturel... et ce qu'elle recherchait c'était une bonne nouveauté à publier : l'enfant au travail.
    Pour moi il n'y a pas vraiment de contradiction... elle insiste beaucoup sur la liberté de choix et de répétition au travail de l'enfant. Le jeux libre remplit toutes ces conditions!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ton éclairage, j'ai bien lu ses ouvrages mais dans la complexité des informations, je ne me souviens pas de tout ... il faut absolument que je les relise pour intégrer tout ça. En tous les cas , je partage et je donnerai le lien dont tu parles.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, je viens de faire la connaissance de votre blog via celui d'alexandra...et j'aime beaucoup :-) .Les sujets que vous abordez vont écho en moi et je trouve celui-ci particulièrement intéressant... je "cohabite" avec une collègue "steiner" dans mon quotidien professionnel et nous tentons de faire vivre nos deux pratiques dans une même unité de vie accueillant des enfants de 3/4 ans...c'est super riche même si c'est encore au stade expérimental :-) ... au plaisir de vous lire à nouveau !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Super article... idéal en maternelle, mais moi j'ai une classe de CP/CE1 et je me sens coincée dans ce que nous demande l'Education Nationale! Je rêve de faire autrement, mais je suis vite rattrapée par les évaluations, le programme!!!! C'est terrible!
    En tout cas ça fait du bien de vous lire et avec mon petit fils j'essaie de "pratiquer" un peu de la pédagogie Montessori! Je m'inspire beaucoup aussi de ce que fait Alexandra avec ses 2 choupettes!!!

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ton travail Fanny je vais fouiller ton blog, ça va bien m'aider, je prépare le concours d'adjoint d'animation, je bosse en élémentaire.

    RépondreSupprimer