vendredi 15 janvier 2016

ECRIRE

Etre en admiration devant plusieurs pédagogie apporte son lot de contradictions. Notamment la lecture et l'écriture...

Qui a tort ou raison? La réponse ne peut être que : notre enfant pardi!

Ma fille a boudé les dictées muettes pendant des mois! Elle écrivait pourtant dans son petit carnet, des mots illisibles, rien qu'à elle. J'avais donc bon espoir. Et j'évitais de regarder l'écart qui se creusait avec le programme Montessori... (j'ai même hésité à brûler le programme que j'avais plastifié et accroché dans la classe il y a 2 ans!)

A la place, nous avons fait un florilège d'histoires (courtes et longues avec chapitres) jusqu'à ce que ce soit ma fille qui demande à apprendre (oui oui hein, c'est tout bête, mais avec la pression du premier contrôle, on en oublierai presque LA BASE). J'ai donc ravalé mon cri de "nous sommes totalement en retard avec Montessori, nous sommes totalement an avance avec Steiner, je suis perdue et indigne de faire l'instruction à mes enfants, AAAAAAaaaaaaahhhhhhhhh! "
Et dans le domaine de l'écriture, il était temps que les lettres de ma fille soient codifiées. L'écriture n'est après tout qu'un code et je sentais qu'il fallait désormais qu'elle puisse être relue (bref, qu'elle intègre le code.) Exit donc les e de la même taille que les l! Forcément, il fallait sortir les lignes!

C'est donc très solennellement que je lui ai tendu les cahiers d'écriture Montessori.

...

...

FLOP total.

Alors, zou, un petit mantra pour se donner du courage : soyons créatifs, soyons créatifs, il n'y a rien dont on ne peut arriver à bout, non?

J'ai décidé de continuer à faire du Waldossori à savoir, un mixe des exercices des 2 pédagogies! Ecrire sur des lignes, oui. Ecrire sur des lignes toutes noires sans attraits, non.

Vu son enthousiasme pour les leçons introduites par une histoire, je me suis remémorée une idée d'une maman sur Facebook (désolée, je n'en retrouve plus l'auteure, mais bravo et merci.) Il s'agit de créer des lignes pour écrire : vertes pour les lignes de base (qui encadrent a, o, m...) bleue pour la ligne du haut (h, l...) et marron pour la ligne du bas (j, p, q...) Vous voyez où je veux en venir? Nous allons jardiner les lettres :

Les lettres sont déposées dans notre jardin tout vert. Les grandes lettres sont comme les arbres qui poussent jusqu'au ciel. Les lettres qui descendent sont comme des légumes racines, qui descendent profondément dans la terre. 

Pour être plus clair, voici ce que j'ai créé :



C'est tout simple parfois... et cela peut être un vrai déclic :) C'est avec le sourire que ma fille s'est lancée dans les lignes d'exercice (suffisamment pour entraîner la main, pas de trop pour ne pas en être dégoutée.) Après un cahier entier rempli, les lettres sont vraiment de plus en plus jolies! Elle prend beaucoup de plaisir (elle retourne le soir dans la classe pour écrire) et se sert avec beaucoup de soin de son cahier. Faut dire qu'elle a assisté à toutes les étapes de sa créations : pliage, mesure, traçage, coloriage, reliage couture... oui, vous nous connaissez bien désormais, avec notre amour pour le home made!

Et quand les lettres deviennent plus petites que les lignes, il est temps de passer à des interlignes plus petites, sur le même principe (bon, là j'avoue que j'ai sorti le scanner)!

Bref, l'écriture est en très bonne voie :) :) oufffffffff


6 commentaires:

  1. Ic aussi on utilise cette technique à l'école ... les lettres montent jusqu'au ciel et certaine descendent sous terre... à la maison je n'ai pas eu besoin de passer par là mais à l'école c'est comme ça que l'on démarre et ceux qui ont du mal accrochent bien mieux! Perso , je colorie même la bande verte au crayon de couleur pour les premières mots et les premières phrases! Tu peux trouver une affiche récapitulative avec le ciel , la terre et l'herbe et les lignes sur Pinterest je crois (elle est affichée dans ma classe)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est parfois tout simple! C'est top que tu l'utilise en classe!

      Supprimer
  2. La poésie du ciel, du jardin et de la terre vient de sauver du naufrage un fiston qui bloquait depuis un an et demi exactement de la même manière que ta fille et au même endroit. Un seul mot : MERCI de l'idée. Que ne l'ai-je eu plus tôt, cette idée là ! Vive le Waldossori.
    (signé Fougère, aussi en IEF avec Montessori)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce retour. Ca me fait vraiment plaisir!

      Supprimer
  3. je suis encore loin de ce stade mais je retiens l'idée, je la trouve formidable ! et ça pourra ptet raccourcir mon propre AAAAaaaaaahhh, quand le temps sera venu ;)
    merci !

    RépondreSupprimer