jeudi 23 août 2012

De l'écriture à la lecture

Une fascination précoce pour les mots.
Maria Montessori a découvert qu'une des périodes sensibles du jeune enfant, correspondait au langage. Il apprend à parler sa langue maternelle en sélectionnant les sons provenant de la voix humaine : même entouré de chiens, l'enfant n'aboiera pas pour communiquer! Cet exemple est sans doute extrême, mais vivant parmi tous ces sons qui l'entoure toute la journée, l'enfant sait instinctivement lesquels doivent retenir son attention.
Cette sensibilité, cette fascination touche toute la partie du langage, parlée comme écrite. Pourquoi alors attendre 6 ou 7 ans pour apprendre à lire, alors que cette sensibilité a disparu? Le jeune enfant ( de 3 à 5 ans) possède les capacités pour lire et écrire avant l'âge d'enseignement traditionnel (c'est même bien plus facile pour lui, je vous invite à lire les articles concernant les découvertes de Maria Montessori pour comprendre ce qu'est l'esprit absorbant).
Evidemment, chaque enfant est différent et se tournera vers ses apprentissages au moment où il sera prêt. C'est pourquoi le suivi individuel dans une classe Montessori permet à l'aide des présentations en tête à tête, d'identifier la période propice...


L'alphabet mobile  http://lacasanellaprateria.com
Avant l'apprentissage de l'écriture/lecture a proprement parlé, il est bien sûr important d'introduire la langue écrite dans son quotidien : on lit ensemble les panneaux, les pots de confiture quand on fait les courses (l'enfant montre vite de l'intérêt en demandant souvent "c'est écrit quoi là maman?!"). Donner le goût de la lecture en lisant des livres avant chaque mise au lit, en inventant des histoires ensemble, en inventant des mots  aux sonorités étranges autant de façon de commencer l'apprentissage!
Indirectement, les activités de vie pratique permettent également de se familiariser avec le mouvement d'écriture (les boucles des lettres se tracent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre) et de lecture (les objets à utiliser sont présentés de gauche à droite dans l'ordre d'utilisation). Les activités sensorielles auditives permettent d'affiner son oreille pour les phonèmes.


Construire ses 1ers mots : lettres rugueuses et alphabet mobile
L'écriture est abordée avant la lecture dans la méthode Montessori. Pourquoi? Et bien parce qu'il est plus facile d'aborder le langage écrit quand il vient de soi : on sait ce qu'on a voulu exprimer, et quelle fascination de voir que d'autres peuvent y accéder en lisant. L'acte d'écrire vient de l'intérieur alors que la lecture vient de l'extérieur. Il est toujours difficile de comprendre ce qu'un autre a voulu dire...


Lettre rugueuse et petite main
http://sylviedesclaibes.com

On introduit la construction des mots par l'apprentissage de l'alphabet. Celui-ci est très particulier car il est sensoriel : les lettres sont découpées dans une texture rugueuse puis collées sur du papier lisse. L'enfant passe son doigt sur la lettre tout en prononçant le son de la lettre : b n'est pas prononcé "bééé" mais bien "b". Ce sont les lettres rugueuses, présentées par groupe de 3. Les premières lettres et leur son correspondent à celles du prénom de l'enfant. Une familiarité qui aide bien!





La composition de syllabes et de mots entre en scène avec l'alphabet mobile. Des cartons aux formes de lettre sont rangés par séries dans des casiers en bois. 



1ers mots
  http://lapetitecrecheadomicile.over-blog.com 
Assis au sol sur un tapis, l'éducateur sort différents objets correspondant à des mots courts (3 lettres, voyelles courtes). Par exemple : bac, sac... L'enfant sélectionne un objet. L'adulte fait prononcer très lentement le mot afin d'entendre tous les sons. Ensemble, on recherche la lettre représentant le premier son, le 2e puis le 3e, en posant une à une les lettres avec ses mains (joignons cognitif et mouvement pour bien établir la connexion neuronale). 

L'indépendance littéraire
Seul, il va ensuite réaliser ses propres mots durant de nombreux jours. Après les objets, des images sont sources de mots. Enfin, les mots passent de 3 à 4 lettres. Puis l'écriture au crayon, à la craie, avec de la peinture sur des feuilles, des tableaux, sur la route... Pour Maria Montessori, cette émergence ressemblait à une explosion! Vient ensuite la reconnaissance des mots de l'autre : un camarade, un titre de journal, un mot sur le tableau laissé par l'éducateur.

Entre l'introduction des premières lettres rugueuses et la lecture, environ 2 mois s'écoulent...

La lecture va ensuite intervenir quotidiennement dans la pédagogie, en tant qu'outils d'apprentissage. L'enfant va progressivement apprendre du vocabulaire, des notions culturelles à l'aide de cartes séparées de leur nom...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire