vendredi 29 juin 2012

Une classe Montessori 2/2


3) La classe : place au réel et à la nature

L'atmosphère qui doit se dégager d'un tel lieu est la chaleur! Souvent, les parents n'ont pas le droit d'y pénétrer : la classe appartient aux enfants et à eux seuls, comme le lieu sacré de leurs apprentissages...La classe doit être accueillante et est très vivante! L'enfant est entouré de choses qui grandissent avec lui (animaux, plantes) et dont il peut prendre soin.

Seules sont exposées la nature et la réalité. Dans le but de comprendre et d'absorber les limites du monde réel, une classe Montessori fait peu appel à la fantaisie (pas de livre sur un ours qui parle, pas de cuisine en plastique où il est impossible de faire la cuisine). C'est seulement à l'âge de 6 ans qu'un enfant sait faire la différence entre le vrai et l'imaginaire. Avant, il s'agit de ne pas tout mélanger...

Pour aider dans le choix du matériel, celui-ci est regroupé selon le domaine d'intérêt (langage, sciences) et est classé dans un ordre de difficulté croissant. Son utilisation suit ce que Maria Montessori a appelé, un "cycle d'activité" qui comprend les étapes suivantes :
- l'enfant cherche, seul, le matériel. Celui-ci doit être trouvé sans pièce manquante ou cassée;
- il réalise le travail sans être interrompu par un camarade ou par l'adulte;
- le matériel est remis à sa place. Si l'enfant n'a pas réussi à réaliser l'activité, il ne lui est pas demandé de la remettre correctement, mais au moins à sa place. Par exemple, la tour rose est rangée dans le bon ordre. Si l'enfant ne réussit pas à la remettre dans cet ordre, ce n'est pas grave! L'adulte le ferra, sans que celui-ci s'en aperçoive (au risque d'être vexé si c'était le cas) afin que le prochain enfant puisse prendre un matériel correctement rangé (ce qui lui permettra de mieux visualiser si lui-même fait une erreur en travaillant.)

4) Le matériel

Tour rose marimonte.com
La caractéristique principal du matériel Montessori est l'isolement des difficultés (différentes tailles de barres mais même couleur, même bruit, même forme, même design...) Cela permet à l'enfant de mieux visualiser la notion à acquérir d'une part, mais aussi de percevoir l'erreur. L'erreur ne passe plus par l'adulte (avec tout ce qu'il y a de vexant, de honte, de déception, et autres sentiments négatifs lorsqu'on nous signale une erreur, sentiments qui se fixe pour ne plus s'en détacher ensuite de l'acte d'apprendre, et qui risque de conduire ensuite la personne à détester l'école dans sa vie d'enfant, et les apprentissages dans sa vie d'adulte). Le contrôle de l'erreur guide vers les bons gestes et permet de reconnaître ses propres fautes. Il place l'enfant au coeur de son processus d'apprentissage. Si l'enfant ne voit pas l'erreur, c'est qu'il n'est pas encore prêt, pas encore assez développé pour pouvoir réaliser l'activité. Réalisée au bon moment, il saura la reconnaître.

Le matériel évolue du plus simple au plus complexe, et ceci également en terme de design (les barres pour compter sont d'abord d'une même couleur, elles existent également en bleu et rouge (émergence de la notion d'addition) puis diminue en taille afin d'accompagner des additions plus abstraites).
Barres bleues onfaitlecolealamaison.blogspot 

Barres bleues-rouge aucoindescoinscoins.
Barres bleues-rouge en petit format kikilo

Autre originalité : il prépare de façon indirecte à de futurs apprentissages, notamment la lecture. Les activités de vie pratique sont présentées de gauche à droite, les boutons de préhension des puzzle favorisent une bonne tenue du crayon, plus tard (mémoire corporelle). Quand arrive le moment de ces apprentissages, une grande partie est déjà su, innée.

Dernière particularité, le matériel Montessori permet de sentir les notions concrètement avant de passer à l'abstraction (l'enfant voit d'abord la forme cube, en bois, puis le carré dans un puzzle, puis son tracé sur toute sa surface, plus tard son tracé sur les côtés uniquement, au trait fin).

Maria Montessori évoque la nocivité que peut avoir un trop grand nombre d'activités à disposition : l'attention peut être dissipée, l'exercice peut devenir trop mécanique (redondant par rapport à d'autres) ce qui causerait la perte de perception (et tout l'intérêt).

Voici les règles d'utilisation du matériel :
- le traiter avec respect (on le pose sur une table ou sur un tapis);
- un seul exemplaire (l'enfant apprend la patience, et se confronte avec des sentiments de frustration)
- on ne dérange pas un camarade qui travaille;
- les leçons d'utilisation sont individuelles;


Pour Montessori, le matériel doit permettre de mettre de l'ordre dans un chaos. Grâce à lui, l'enfant a la possibilité de travailler seul le plus possible, de ne pas être dépendant de l'adulte (aide ou approbation).

Après que l'enfant ait suffisamment travailler et intégrer les nouvelles notions, l'adulte procède à la leçon en 3 temps (voir).


2 commentaires:

  1. une bonne adresse pas cher pour le matériel montessori : boutique-montessori.com.

    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'aime bien cette boutique! Je vous en parle ici : http://les-manele.blogspot.fr/2013/03/ou-trouvez-le-materiel-montessori.html?m=1

    RépondreSupprimer