vendredi 30 octobre 2015

Samhain et une vidéo qui n'a rien à voir.

Fêter Halloween, c'est merveilleux : on se fait peur, on se cache des bonbons, on sonne chez les voisins.

Le côté moins top, c'est que les enfants vont engouffrer tellement de sucre, qu'à côté, le lapin des piles Duracel bouge à peu près aussi vite que lui :



A 6 ans, il est désormais temps d'aller un peu plus loin dans la signification des fêtes que l'on célèbre. Je ne souhaite pas forcer... je les mets sur la piste. Je voyais le besoin de relier les bribes : quel est le lien entre les squelettes, les citrouilles, la sortie la nuit, la quête de bonbons et les chrysanthèmes pour la fête des morts?

Bien entendu, nous avons constaté que la nuit arrivait à 17H30 (oui, ma fille note les heures pour TOUT, une vraie horloge parlante!) et que c'était vraiment impressionnant, que cela changeait beaucoup notre façon de vivre le soir. Nous sortons aussi beaucoup la nuit, dans le jardin (pour voir les jolis hérissons en boule, en forêt (parce qu'on a oublié de sortir les poubelles, oui, oui, on doit faire 100m de forêt pour sortir nos poubelles). D'ailleurs le dernier cadeau en date que les enfants s'arrachent : la lampe frontale!

A Samhain, nous célébrons les ténèbres. Nous entrons dans la phase de l'année où les nuits sont plus longues que la journée. La lumière aurait-elle perdue en laissant trop de place à la nuit? En tout cas, les esprits s'invitent plus facilement : il nous faut barrer le passage aux plus mauvais (alors on met une affreuse citrouille destinée à leur faire peur) et nous célébrons nos ascendants (et malheureusement, en l'espace d'1 ans, nous allons rajouter des photos sur notre autel...)

Ce n'est pas grand chose à vrai dire, mais des visages se sont illuminés ce matin. Ils ont encore pu comprendre un peu plus, le monde, leur généalogie. Bref, peu à peu, par petites touches, ils trouvent leur place et c'est ce qui est si magique avec les fêtes!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire