samedi 15 juin 2013

John Holt : aujourd’hui encore son discours reste d'actualité

Et voilà voilà... ce qui devait arriver, arriva. 
Messages après messages, je passe de la pédagogie Montessori à l'unschooling (carrément. "Vais ptêtr" même finir par vous lancer sur les apprentissages informels si ça continue...!) Et comment en parler sans évoquer les travaux de John Holt?

Il est l'auteur d'un livre dont je vous ai déjà parlé ici : les apprentissages autonomes.



Et puis j'ai décidé de remettre ça, avec Apprendre sans l'école...



Ce monsieur n'est plus à présenter si vous vous êtes intéressé (même un peu) au homeschooling. Enseignant pendant 10 ans, l'auteur s'est beaucoup investit dans l'éducation et se posait beaucoup de question, notamment sur la relation élève / professeur... Oui, comment se fait-il que les enfants, naturellement avides d'apprentissage, en perdent tout goût à l'école? L'école est-elle encore un ascenseur social? (euh.... là, c'est facile, et vous le savez : non!) A quoi sert-elle? A qui sert-elle? Est-il possible de la réformer? Comment aider un enfant-élève quand on travaille et qu'on ne peut le déscolariser?

Passé les premiers chapitres (je dois avouer que les premières pages étaient difficiles à avaler) le livre est un condensé de réflexion qui vont au-delà de l'école pour s'intéresser à la société qui a besoin de l'école (des adultes qui utilisent l'endroit pour ne pas avoir des enfants dans les pattes, à la nécessité pour les pays de "briser" les élans afin d'en faire de la main d'oeuvre qui ne se rebellera pas à effectuer diverses tâches.) Bref, l'école en prend pour son grade... et lui, nous donne des pistes. Ecrit en 1976, l'ouvrage reste tout à fait frais (bien qu'aux USA l'école à la maison n'est plus hors-la-loi.) 
Et oui, ici, dans ma petite tête de maman, ça cogite! Surtout quand il évoque une école, comme modèle (dans le sens où si on ne peut se résoudre à les éliminer, le "moins pire" ce serait de faire comme...) : Ny Lilleskole.


Et voilà un documentaire qu'il réalisa sur cette école danoise.



On se lance?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire